changer syndic copropriété

Pourquoi changer de syndic quand ça ne va plus ?

Il n’est pas rare de nos jours de constater qu’un syndic ne répond pas aux attentes des copropriétaires qui l’ont élu. Quand la situation empire, alors que le professionnel est cher payé, il faut bien trouver des solutions pour remédier à cette insatisfaction.

Changer de syndic n’est cependant pas aussi facile que l’on pourrait le penser. C’est pourquoi il faut bien monter son dossier afin d’avoir toutes les chances de son côté au moment de voter lors de l’assemblée générale pour le renvoi du syndic.

Votre syndic manque-t-il de réactivité ?

Parmi les raisons qui peuvent pousser des copropriétaires à changer de syndic, on retrouve le plus souvent en tête le manque de réactivité du professionnel. C’est souvent une raison suffisante pour décider de changer de collaborateur, et penser à trouver un syndic en ligne, solution qui présente de nombreux avantages face à celle des syndics classiques. Ainsi, vous pouvez choisir de changer votre syndic s’il :

  • a du mal à exécuter les décisions que vous avez votées en AG ;
  • est en défaut sur sa gestion des impayés et de la facturation de vos prestataires ;
  • ne fait pas de rappel pour les AG.

Dans ce contexte, l’idéal serait de vous trouver un syndic de confiance qui saura vous offrir ses services à un tarif intéressant, tout en gérant une quantité d’immeubles proportionnelle au nombre de gestionnaires dont il dispose. De cette façon, vous collaborez avec un gestionnaire qui saura être disponible pour les affaires courantes au sein de la copropriété, qui maîtrisera convenablement le dossier de votre immeuble, et s’occupera toujours convenablement du suivi et de diverses démarches en cas de besoin (paiement des prestataires, recrutement de nouveaux prestataires, rédaction de projets de rénovation, etc.).

pourquoi changer syndic copropriété

Votre syndic devient-il trop cher ?

Si vous êtes propriétaire ou copropriétaire depuis quelques décennies déjà, vous avez dû remarquer au fil des années une augmentation des charges liées à l’immobilier. Cette tendance est inévitable, parce qu’elle suit une hausse des impôts locaux, ainsi qu’une inflation au niveau des premières nécessités comme l’eau. Les tarifs des syndics suivent à peu près la même tendance ; si vous trouvez que la collaboration avec un syndic pour la gestion de votre copropriété devient trop coûteuse, vous pouvez vous tourner vers un autre. Le syndic en ligne prend ici toute sa signification, avec des tarifs abordables pour un service vraiment complet et adapté à chaque copropriété.

La hausse sus-évoquée peut être maîtrisée par un syndic qui fait preuve de transparence envers ses clients au début de chaque nouveau mandat ; elle impactera alors peu le prix du contrat. Pour ce faire, il s’agira pour ce professionnel d’éliminer les superflus qui pourraient gonfler les factures et de renégocier les contrats avec les prestataires en les mettant en concurrence.

Il vous faudra toutefois faire attention aux syndics qui proposent des tarifs trop bas. De fait, si certains usent de pratiques abusives en surfacturant les prestations, d’autres peuvent vous attirer avec des tarifs très (trop) avantageux, pour ensuite vous retirer des honoraires élevés sur des opérations de base comme des photocopies ou l’organisation d’une AG.

Si un syndic n’est pas à même de vous proposer un contrat bénéfique et adapté à vos besoins, vous n’avez aucune raison de le choisir.

Faut-il changer de syndic quand on acquiert un immeuble neuf ?

Dans le cas des immeubles neufs, il arrive que le promoteur désigne librement un syndic qui s’assure de la gestion de l’immeuble. Mais une telle démarche s’assimile plus à un partenariat qu’à un réel besoin de satisfaction de la part des promoteurs.

C’est pourquoi il est le plus souvent recommandé de mettre en concurrence ce syndic avec d’autres, afin de trouver ses points faibles et de les corriger au plus vite.

Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site legira.fr ne soit possible. La responsabilité du site legira.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Vous aimez nos idées, veuillez commenterx
()
x
Retour haut de page