Tout savoir sur le testament

Le testament est un écrit par lequel une personne exprime ses dernières volontés, notamment en terme de transmission de son patrimoine. Si aucunes dispositions n’ont été prises, la loi prévoit des règles qui s’appliqueront de facto. Seuls les héritiers légaux seront dans ce cas récompensés

Le testament peut prendre plusieurs formes :

Comment se passe une succession sans enfant ?

Au décès d’une personne sans enfant, la succession peut revenir à différentes personnes. Cela dépend de plusieurs facteurs tels que la présence de parents ou conjoint survivant, ainsi que les dispositions testamentaires qui ont été prises. Les plus gros risques d’une succession sans enfant sont de voir changer de famille une partie du patrimoine familial et de payer de très lourds droits de succession.

Peut on favoriser un héritier lors de sa succession ?

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, même au sein de sa propre famille. Et voire au delà de sa vie. La succession de Johnny Hallyday en est un bon exemple. Les vies étant de moins en moins linéaires (concubinage, divorce, famille recomposée), il n’est pas rare de vouloir gratifier un de ses héritiers. Est-ce simple en droit français ? Peut on favoriser un héritier sans crainte de poursuites ultérieures ?

Qu’est-ce que le certificat d’hérédité ? Comment l’obtenir ?

Contrairement aux idées reçues, il est possible de procéder à l’ouverture d’une succession sans être obligé de faire appel à un notaire. Cela demande de remplir quelques conditions (*) pour la personne décédée. Cela permet une simplification des démarches administratives. Un des premiers travaux à réaliser pour les héritiers sera de prouver son hérédité vis à vis du défunt. Car en général, aucune disposition testamentaire n’aura été effectuée par le défunt. Cette preuve se matérialisera par le certificat d’hérédité.

Les héritiers réservataires dans une succession

Les héritiers réservataires sont des héritiers privilégiés dans le cadre d’une succession, tout bonnement car on ne peut pas en théorie les déshériter. Ils auront a minima le droit de se partager la réserve héréditaire. Elle sera calculée en pourcentage de la masse successorale en fonction du nombre de réservataires en présence.