Effectuer un rachat partiel sur une assurance vie

rachat partiel assurance vie

Le contrat d’assurance vie est toujours le placement préféré des français. Et bon nombre d’assureurs sont prêts à vous accueillir chaleureusement afin que vous procédiez aux versements de primes chez eux. Mais qu’en est-il le jour où vous souhaitez récupérer tout ou une partie des sommes versées ? On parle alors de rachats. En fonction de l’établissement, cela peut devenir un vrai parcours du combattant. Et pourtant, effectuer un rachat partiel sur une assurance vie est simple. Le tout est de suivre la bonne démarche.

Retrouvez cet article au format audio

Sommaire

PARTAGEZ SUR LES RESEAUX

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
136 vues par nos lecteurs

Choisissez le bon interlocuteur pour faire votre demande

Contrairement à ce que vous pensez, votre conseiller bancaire ou votre assureur ne sera pas votre meilleur allié dans votre démarche. Car vos intérêts et les siens ne sont clairement pas alignés. Première ligne des banques et des assureurs pour conserver les encours, ils vous proposeront la mise en place d’une avance ou pire d’une ligne de crédit adossée. Vous aurez votre argent, mais vous vous retrouverez avec un nouveau produit financier couteux que vous devrez rembourser à échéance. Est-ce que c’est bien votre souhait premier ?

Et si vous résistez à leur tentation, il est fort probable que votre demande traine pour des motifs divers et variés (pièces manquantes, interlocuteurs absents au siège, perte de documents). Cela sent le vécu, non ?

Les écrits restent pendant que les paroles s’envolent

La règle d’or : privilégiez les demandes écrites au bon service. Les services de gestion des assureurs sont payés pour exécuter les ordres que vous leur adressez. Alors préférez envoyer directement un courrier au siège de l’assureur gestionnaire de votre contrat. Votre demande sera traitée dans les meilleurs délais. Vous pouvez l’adresser sur papier libre en tant que souscripteur du contrat d’assurance vie. Le tout est d’y joindre les bonnes informations et les bons documents complémentaires.

Sur le courrier, mentionnez les informations suivantes :

  • vos coordonnées postales, email et téléphone. En retour de votre demande, vous recevrez peut-être un document connaissance client à remplir dans le cadre des procédures anti-blanchiment et de lutte contre le terrorisme mise en place par votre assureur,
  • votre numéro de client et/ou votre numéro de contrat,
  • le nom du produit d’assurance vie,
  • le type de retrait souhaité (rachat partiel ou rachat total). En cas de rachat partiel, le montant que vous souhaitez récupérer dans le cadre d’un rachat brut ou d’un rachat net,
  • le type de fiscalité (Prélèvement Forfaitaire Libératoire ou le Prélèvement Forfaitaire Unique) ou l’imposition sur le revenu. Vous devrez attendre huit ans si vous souhaitez profiter de l’abattement de 4 600 ou 9 200 euros.

Découvrez notre article dédié si vous souhaitez en savoir plus sur la fiscalité avantageuse de l’assurance vie.

Vous devrez y joindre :

  • l’orignal des conditions particulières du contrat ou une attestation de perte du document (en cas de demande de rachat total),
  • une pièce d’identité en cours de validité,
  • un justificatif de domicile.

Le temps de traitement dépendra des fonds que vous avez choisis de faire figurer sur votre contrat.

Un rachat partiel en assurance vie ne doit pas être un périple

rachat partiel assurance vie

Comme pouvez le voir, le domaine des assurances reste quelque peu archaïque par rapport au domaine bancaire. Toutes les demandes doivent passer par une signature client. Les assureurs les plus modernes accepteront la signature électronique de document. Il vous sera possible de récupérer votre argent sous 48 heures si votre dossier est complet. Cela vous intéresse ?

Vous pouvez aussi faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine pour vous accompagner dans toutes vos démarches administratives, que vous soyez ou non client de son cabinet. Dans le dernier cas, il vous en coutera quelques dizaines d’euros. Peut-être le prix pour vous de la tranquillité !

Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site legira.fr ne soit possible. La responsabilité du site legira.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
Les plus récents
Les plus anciens Les plus populaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
trackback

[…] impôt ne sera prélevé directement par le Luxembourg. L’épargnant au moment d’un rachat sera taxé dans le pays de résidence fiscale où il se […]

trackback

[…] d’un rachat, seule la quote part de plus value rachetée sera imposable selon le taux de prélèvement […]

trackback

[…] générés sont garantis. Côté de la disponibilité, vous avez des assureurs qui proposent des mécanismes de rachat sous 48 heures. La limite : l’activation du mécanisme de stabilité prévu dans la loi […]

trackback

[…] a besoin de récupérer des fonds de un contrat d’assurance vie, on pense naturellement au rachat partiel. Ce dernier entrainant l’imposition sur les plus values récupérées. Pour autant, il existe […]

4
0
Vous aimez nos idées, veuillez commenterx
()
x
Retour haut de page