Parce que choisir c’est renoncer, il est souvent cornélien de se positionner sur un produit d’épargne surtout quand on en connaît que les contours. L’inconnu fait toujours peur, car on a forcément des à priori négatifs. Par facilité, on pourrait se dire que l’assurance vie étant le placement préféré des français, elle devrait remporter une adhésion systématique de la part des épargnants. Mais cela ne devrait pas être le cas. Finalement dans votre situation,  Assurance vie ou PEA que choisir ? Il n’est pas chose facile de réorganiser son épargne.

Assurance vie et PEA, le choix du ROI

Quand on en a la possibilité, pourquoi devrait-on choisir entre ces deux produits d’épargne répondant à deux objectifs très différents. Dès lors que vous disposez plus de 50 000 euros d’épargne, vous ne devriez même pas vous poser la question. Une assurance vie et un Plan d’Epargne en Actions (PEA) vous rendront bien des services.

Assurance vie, le couteau suisse de l’épargne

L’assurance vie est un produit épargne passe partout.

A chaque profil investisseur sa solution

Elle est tout d’abord capable de s’adapter à tous les profils investisseurs patrimoniaux. Cela va d’un investissement 100% garanti en capital aux investissements les plus offensifs qui soient. Et cerise sur le gâteau, vous pouvez décider de modifier vos investissements au sein du contrat à n’importe quel moment.

Une liquidité incomparable

Les investisseurs apprécient aussi tout particulièrement la liquidité de ce produit d’épargne. A l’instar d’un livret, il est possible de verser de l’argent en une ou plusieurs fois, que ce soient de manière ponctuelle (versements libres) ou de manière régulière et automatique (versement programmé). Il en va de même pour ce qui est de récupérer son épargne. On peut procéder à des retraits ponctuels ou de manière programmée. Et contrairement aux idées reçues, vous n’êtes pas obligé d’attendre 8 ans pour récupérer votre argent !

Une fiscalité avantageuse, en cas de vie…

L’assurance vie possède une fiscalité particulière. Au delà de 8 ans, il existe un abattement annuel de fiscalité (4200 euros pour un célibataire ou 9200 euros pour un couple). Cela en fait un produit très adapté à la mise en place de revenus complémentaires.

…Mais aussi en cas de décès en faisant un outil majeur dans le cadre de la transmission

En cas de décès, les droits de succession sont calculés en fonction du lien de parenté avec le défunt. Cela peut monter jusqu’à 60% pour des personnes sont lien de parenté. Pour rappel, le concubin est logé à cette enseigne !

L’assurance vie avec son principal d’exception échappe à cette règle. Elle permet de profiter d’abattements importants (jusqu’à 152 500 euros par bénéficiaire pour les versements effectués avant 70 ans). Ceci en fait le meilleur outil de transmission surtout dans le cadre de famille recomposée !

Améliorer votre rentabilité tout en diminuant la fiscalité avec le PEA

En terme de fiscalité dans les placements financiers, vous ne pourrez trouver plus avantageux que le PEA. Au delà de 5 ans, le PEA est totalement exonéré d’imposition sur le revenus, quelque soit le montant de ces dernières.

Et si vous êtes non résident fiscal français, vous serez aussi exonérés de prélèvements sociaux. Car oui, il est possible désormais de conserver son PEA au moment de son départ de France.

Par conséquent, PEA ou assurance vie que choisir ?

Si vous ne deviez avoir qu’un placement d’épargne long terme, nous ne pourrons que de vous conseiller de privilégier l’assurance vie. Elle permettra de s’adapter à vos besoins quelque soit la période de votre vie et même au delà.

Mais pour les épargnants assidus, il est important de diversifier vos économies sur plusieurs typologies de placement. Et pour le coup, le PEA reste un outil de diversification de choix.

La seule problématique à résoudre pour en profiter pleinement : mettre en place une gestion financière performante et adaptée.

 

Share This