Bilan prévoyance : sécurisez votre réussite

bilan prévoyance

Vous pouvez aussi écouter cet article

Le temps passe. Vous avez réussi à vous créer une belle situation qui repose sur un critère fondamental : votre état de santé ! Parce que cela n’arrive pas qu’aux autres, il est important de connaître le niveau de protection sociale dont vous disposez en cas d’accident de la vie. Le bilan prévoyance sert à vous éclairer sur le sujet.

Qu’est ce qu’un bilan Prévoyance ?

Un bilan prévoyance est une projection basée sur votre situation professionnelle et contractuelle s’il vous arrivait un accident de la vie. Quand on parle d’accident de la vie, cela couvre tous les préjudices corporels que vous pourriez subir entrainant une incapacité de travail, l’invalidité fonctionnelle et/ou professionnel, ou le décès.

L’objectif est de vous apporter un regard critique d’un professionnel du patrimoine sur les régimes de prévoyance obligatoires et facultatifs que vous avez mis en place. Cette analyse se décompose en 3 étapes :

  • recenser les couvertures dont vous disposez en terme de décès, incapacité de travail et invalidité,
  • analyser les seuils de déclenchement et critères d’exclusions prévus au niveau des régimes obligatoires, ainsi que de vos contrats de prévoyance,
  • calculer les prestations que vous toucherez en fonction des risques survenus, notamment dans le cadre de l’invalidité partielle.

A l’issu de ce bilan prévoyance, vous aurez un regard de spécialiste pour vous aider à mettre en place la couverture plus adaptée à votre situation.

bilan prévoyance profession libérale

A qui cela s’adresse

Le bilan prévoyance s’adresse prioritairement aux professions libérales, travailleurs non salariés et mandataires sociaux. Si vous êtes dans ce cas, vous vous apercevrez très rapidement que vos salariés, si vous en avez, sont beaucoup mieux couverts que vous. En effet, la prévoyance collective est obligatoire pour ses collaborateurs mais ne comprend pas nécessairement la couverture du dirigeant. Sans dispositions particulières de votre part, vous n’aurez comme seule couverture en terme de prévoyance celle du régime obligatoire de sécurité sociale dont vous dépendez. Autant dire sur certains risques pas grand chose…

Il est intéressant de mettre en place un contrat de prévoyance pour un professionnel ou un mandataire social, car ces contrats peuvent aussi bien couvrir la perte de revenus professionnels, tout comme les dividendes perçus, ainsi que le montant des frais professionnels inhérents à la poursuite de l’activité.

Elle s’adresse aussi à des salariés dans des situations patrimoniales spécifiques (profession à risque, présence d’enfants mineurs, foyer où seulement l’un exerce une situation professionnelle…).

A chaque changement de situation (fluctuations de revenus, naissance d’un nouvel enfant, séparation…), il est important de refaire un bilan pour savoir si vos couvertures restent toujours adaptées.

Comment se décompose un bilan prévoyance

Nous avons vu que le bilan prévoyance se déroule en trois phases :

  • L’état des lieux des risques couverts en cas d’accidents de la vie
  • L’analyse des seuils de déclenchement et des délais de carence sur les prestations en fonction de la gravité du préjudice 
  • Calcul des prestations perçues en fonction du risque apparu 

Les préconisations

Cette étape s’appuie sur le niveau de couverture dont vous souhaitez disposer. En fonction de votre situation, vous aurez plusieurs propositions de solutions afin d’être le plus compétitif en matière de tarif.

La particularité d’un courtier en assurances est de pouvoir vous proposer un large choix de solutions auprès de plusieurs compagnies d’assurance. Mais surtout de mixer des solutions de prévoyance avec des solutions de protection financière. Cela vous permettra de continuer à faire face à vos besoins le jour où vous ne pourrez plus être couvert par un contrat de prévoyance. Cela vous arrivera forcément pour des raisons d’état de santé ou de limite d’âge.

Le bilan prévoyance est un sujet technique qui nécessite une excellente connaissance du système de protection sociale français. un Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP) est parfaitement habilité à le proposer grâce à ses compétence. Mais c’est loin d’être automatique. A vous de renseigner si votre conseil dispose de ces compétences ou non au sein de son cabinet. 

Pourquoi faire un bilan prévoyance ?

Le bilan prévoyance peut vous rendre de grands services en terme de protection sociale. Trop souvent, on a l’habitude d’assurer uniquement ce qui est obligatoire. Pourtant quoi de plus important que de sécuriser ces revenus en cas d’accident de la vie grave. Qu’adviendra t’il de vous et vos proches si vous n’avez plus la possibilité du jour au lendemain de travailler ?

Sécuriser ses revenus pour assurer l’avenir de ses proches

De manière naïve, on pense que la sécurité sociale prendra le relais dans le cas d’invalidité. Mais connaissez-vous pour le coup les conditions de prise en charge et les sommes qui vous seront versées ? La réponse est non tant que vous n’êtes pas dans ce cas. Et si vous ne voulez pas vous faire peur, je vous conseille de ne pas les regarder surtout pour des professions libérales…

Votre train de vie est généralement fonction de vos revenus professionnels et patrimoniaux. Vous aurez toujours une marge de précaution (niveau d’épargne) vous permettant de faire face aux extras. Mais qu’arriverait-il si vous aviez une rémunération fortement diminuée dans le couple ? Pourriez-vous vous adapter sur vos dépenses du quotidien, notamment en terme de scolarité et d’éducation ? Sans compter les frais supplémentaires que pourrait comporter l’adaptation de votre quotidien à votre nouvel handicap.

Parce que tous les contrats de prévoyance ne se ressemble pas

Contrairement aux idées reçues, tous les contrats de prévoyance ne sont pas équivalents sur le marché. Et je ne parle pas uniquement du prix qui est souvent un très bon indicateur du niveau de couverture dont vous disposez.

Il est important d’analyser finement le niveau de couverture, surtout si votre niveau de rémunération est élevé. Tous les contrats ne se valent pas principalement sur la couverture invalidité, surtout sur les contrats de prévoyance Madelin pour les libéraux. C’est de loin ce qui coute le plus cher à un assureur en cas de sinistre !

Pour cette raison, vous trouverez des assureurs indélicats qui mettront des seuils de déclenchement alambiqués (grille croisée d’invalidité fonctionnelle et professionnelle) pour limiter le versement d’une prestation. D’un assureur à un autre, vous pourrez avoir pour un même risque des conditions de prise en charge extrêmement variées. Vous aurez ceux qui ne vous indemniseront pas du tout, ceux qui ne verseront qu’une quote part du montant garanti, et ceux qui vous verseront une garantie totale.

Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le bilan patrimonial.

Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site legira.fr ne soit possible. La responsabilité du site legira.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour haut de page