Accueil » Immobilier » L’immobilier neuf va-t-il rester une valeur refuge en 2021 ?

L’immobilier neuf va-t-il rester une valeur refuge en 2021 ?

immobilier neuf valeur refuge

Après une année 2020 compliquée sur fond d’élections municipales et de crise sanitaire liée au coronavirus, l’activité dans l’immobilier neuf a fortement ralenti. Avec un recul de -40% des mises en vente de nouveaux programmes et une baisse significative des permis de construire, on pourrait légitimement se poser la question s’il fait encore bon investir… L’immobilier neuf gardera t’il une nouvelle fois son statut de valeur refuge ?

2020, une “année glaciale” pour l’immobilier neuf ?

Les années d’élections municipales sont des années délicates pour la promotion immobilière. Ceci s’explique par la réduction drastique des délivrances de permis de construire par les mairies. Les maires sortants veulent conserver toutes les chances d’être réélus. Les nouvelles constructions sont rarement populaires auprès des habitants. Le marché avait déjà commencé à se geler au dernier trimestre 2019.

Ce phénomène s’est accentué à cause de la crise sanitaire pour atteindre des seuils d’alerte. Mais est-ce inquiétant pour le secteur et les futurs investisseurs ?

Pour les promoteurs et les constructeurs, les chiffres d’affaires vont fortement chuter, ce qui ne devrait pas plaire aux actionnaires. Côté investisseur, la difficulté majeure est de trouver des biens attractifs dans son budget.

Le marché immobilier neuf : la loi de l’offre et de la demande

Dans ce contexte, comment évoluent les prix ? Contrairement aux idées reçues, les prix dans l’immobilier neuf restent stables, voir en légère hausse. Les investisseurs auraient pu s’attendre alors, à un Black Friday immobilier avec de belles remises. Pourtant, il n’en est rien.

Les promoteurs sont confortés par le manque chronique de logements dans les zones urbaines et l’appétit des français pour la pierre. L’immobilier reste le seul placement qui donne de la visibilité aux investisseurs en cette nouvelle période de crise. Alors pas besoin de faire des efforts pour soutenir la commercialisation.

La grosse difficulté : trouver des biens neufs en vente sur le marché. Le numérique vient une nouvelle fois à notre aide. Heureusement que l’on peut trouver des programmes immobiliers, comme sur ce site internet. Bonne nouvelle pour les investisseurs : le nombre des permis de construire et des mises en chantier est reparti à la hausse en cette fin d’année !

L’immobilier neuf, une valeur refuge plus que jamais

Souvent décrié pour ses prix, l’immobilier neuf reste un support d’investissement de choix pour celles et ceux qui souhaitent développer leur patrimoine. De nombreux éléments plaident en sa faveur, notamment en terme de fiscalité immobilière.

Connaissez-vous un actif que l’on peut acheter immédiatement sans débourser un euro de sa poche. Et si cet actif vous apportait des revenus tout en se revalorisant dans le temps sans vous demander d’entretien, seriez-vous intéressé ? C’est ce que vous propose en préambule l’immobilier neuf.

sécurité contactuelle immobilier neuf

La sécurité contractuelle sur la construction

Le principal avantage de l’immobilier neuf : la sécurité contractuelle qu’il apporte à ses acquéreurs. Car au delà du gros-oeuvre, la majorité des éléments constituant le bien sont garantis par le constructeur.

La garantie de parfait achèvement

La première garantie après la livraison d’un bien neuf est la garantie de parfaitement achèvement. Elle fait porter sur le constructeur une obligation de réparer toutes les anomalies ou erreurs relevées lors de la réception du bien, quelles que soient leurs natures, et cela pendant la première année.

La garantie biennale

Tous les équipements constituant le bien immobilier à la livraison sont garantis pendant 2 ans. Lorsque l’on parle d’équipements, cela comprend tous les éléments qui peuvent être enlevés ou remplacés sans détériorer la structure du bâtiment. Cela inclut notamment la robinetterie, les fenêtres, les volets, les équipements ménagers installés par le constructeur… Cette garantie s’éteint au second anniversaire de la date de livraison du bien.

La garantie décennale

Surement la plus connue des garanties offertes aux acquéreurs d’un bien dans le neuf, la garantie décennale. Elle porte sur les dommages ou malfaçons, qu’elles proviennent de la construction ou du sol, qui peuvent compromettre la solidité du bien et des éléments qui lui sont indissociables. C’est ce que l’on appelle plus communément le gros oeuvre.
Comme son nom l’indique, la garantie a une durée de 10 ans.

Des frais d’acquisition réduits

L’Etat a toujours souhaité favoriser l’immobilier neuf, notamment en diminuant les frais d’acquisition et les frais d’acte appelés par abus de langage frais de notaire. Ils sont composés à hauteur de 5,4% du prix de l’immobilier de droits de mutation revenant à l’Etat. Cette quote part est remplacée, pour les acquisitions dans le neuf, par des droits d’enregistrement s’élevant à 0,75% du montant de l’immobilier. Une économie substantielle surtout lorsque l’on sait que la moyenne des transactions immobilières s’élevait en 2019 à 221 168 euros (Source : Century21).

Des facilités d’acquisition à travers des mécanismes d’incitation

Si vous souhaitez acquérir un bien dans le neuf, sachez que vous pouvez bénéficier de mécanismes favorisant votre futur achat.

Côté propriétaire occupant, le prêt à taux zéro et la TVA réduite sont deux leviers importants pour diminuer le coût d’acquisition d’un bien dans le neuf. Il existe aussi des aides à l’accession pour les ménages les plus modestes.

Côté investisseur, la loi Pinel est là pour gommer la TVA payée sur une acquisition dans le neuf. Loi Pinel qui a d’ailleurs pour objectif de favoriser la rénovation du parc immobilier en remplaçant les vieux immeubles par des constructions peu énergivores. Cette notion d’écologie est importante à avoir à l’esprit car l’immobilier pourrait se voir très prochainement appliquer une taxe carbone, comme l’automobile l’a déjà connu…

Alors avec tout cela, tout le monde devrait y trouver son compte !

Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site legira.fr ne soit possible. La responsabilité du site legira.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.