01 30 40 09 09

La location meublée prend de plus en plus d’ampleur chez les investisseurs. Loin de l’effet AirBnB, nous sommes sur un investissement de choix, tant en terme de produit que de fiscalité. Dans le haut du panier, on trouvera l’investissement en résidence de services. Ce type d’investissement permet d’accéder au sein Graal du bail, le bail commercial. Découvrez comment le bail commercial pour la location meublée peut devenir votre meilleur allié en tant que bailleur.

Afin de rendre notre message plus lisible, nous allons commencer par faire un peu de vocabulaire. Dans un bail commercial, on qualifiera le propriétaire de “bailleur”. Alors que le locataire prendra la qualité de “preneur” à bail.

Durée de lecture : 3 minutes

Comment profiter au mieux des avantages du bail commercial pour la location meublée

Quand on investi, on est à la recherche de la plus grande stabilité sur le montage. C’est d’autant plus vrai pour un investissement à crédit. L’idéal serait d’avoir le même locataire sans interruption pour toute la durée de financement. Si c’est votre cas, l’investissement en résidence de services est fait pour vous.

Une souplesse de personnalisation incomparable

Contrairement au bail d’habitation très contraignant pour le propriétaire, le bail commercial offre une grande souplesse contractuelle. Il est possible de le personnaliser de manière importante pour faire du sur-mesure.

Une grande stabilité

D’une durée minimale de 9 ans, le bail commercial apporte de la visibilité à l’investisseur pendant de nombreuses années. Parce qu’il existe de manière ordinaire la faculté de résilier le bail pour le preneur tous les trois ans, on prévoit une clause de renonciation à la faculté triennale. On parlera alors de bail ferme. Le nec le plus ultra en tant que bailleur est d’avoir un bail ferme de 12 ans.

Au delà de la durée prévue, le bail sera automatiquement prorogé par tacite reconduction.

Une répartition des charges inégales

Dans un bail de location traditionnel, les gros travaux (article 606 du code civil) sont à la charge du propriétaire. Quant au petits travaux (code 605 du code civil), il reste à la charge du locataire.

Dans un bail commercial, il est est possible de déroger à cette règle et de faire porter l’intégralité des travaux au preneur. Quel confort pour le propriétaire.

Et la cerise sur le gâteau, une mise au norme possible à la charge du preneur !

Quels sont les investisseurs concernés ?

Depuis que vous connaissez les principaux avantages du bail commercial, vous devez vous poser les questions suivantes à savoir : vous souhaitez disposer d’un investissement robuste procurant des compléments de revenus faiblement fiscalisés ? Ce mécanisme est fait pour vous.

Share This