La montée des critères ESG dans l’immobilier

Responsable de 25 % des émissions de gaz à effet de serre en France, la place que tient le secteur immobilier dans la transition vers une gestion socialement responsable est très importante. Les professionnels de l'immobilier se doivent de prendre en compte les critères ESG dans la politique de gestion de leur entreprise, en vue d'améliorer la situation, notamment de préserver l'environnement et de respecter les exigences croissantes de toutes les parties prenantes.
esg et immobilier

Les critères ESG : qu’est-ce que c’est ?

Les critères ESG ou Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance sont des critères d’analyse extra-financière visant à évaluer la responsabilité d’une entreprise vis-à-vis de l’environnement et de ses parties prenantes, notamment les salariés, les clients, les partenaires ou encore les sous-traitants.

En d’autres termes, ils définissent les enjeux du développement durable pour les entreprises de l’immobilier, afin de répondre efficacement au GRESB, une entité chargée de relier la performance financière d’une entreprise à son impact environnemental et social.

Les critères environnementaux mesurent l’impact de l’activité de l’entreprise sur l’environnement et prennent en compte la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la gestion des déchets ou encore la prévention des risques environnementaux. Les critères sociaux portent notamment sur le respect des droits des employés, la prévention des accidents, la formation du personnel, le dialogue social, etc.

Quant au critère de gouvernance, il s’intéresse à la manière dont l’entreprise est dirigée et administrée. Il tient compte de la structure de gestion, l’indépendance du conseil d’administration, la transparence de la rémunération des dirigeants, etc.

Grâce à ces critères, on peut désormais estimer la responsabilité et l’implication des entreprises du secteur de l’immobilier.

esg et immobilier

Quelle est l’importance de valoriser son patrimoine sur ces critères ?

Comme susmentionné, le secteur de l’immobilier est le deuxième plus gros émetteur de gaz à effet de serre en France, derrière le transport. Dans le cadre d’une stratégie de développement durable et d’investissement responsable et grâce au GRESB, le secteur du bâtiment commence à intégrer les critères ESG.

Les professionnels de l’immobilier tendent peu à peu à construire des biens écologiques et durables et s’investissent dans les domaines de la santé, de la petite enfance et de l’hébergement pour seniors. Ils sont aussi de plus en plus nombreux à accroître leur offre de logements dans les zones à forte demande, afin de répondre aux besoins de la population. La loi sur la transition énergétique établit d’ailleurs la prise en compte de ces critères ESG par les acteurs immobiliers dans leurs stratégies d’investissement et de gestion.

Les enjeux environnementaux et sociaux doivent être pris en compte au niveau même du bâtiment ; tandis que les enjeux de gouvernance doivent être pris en considération à l’échelle de l’équipe qui assure la gestion et l’investissement immobilier.

Au niveau des investisseurs, des organismes et des consommateurs, ces critères sont de plus en plus soutenus suite à la mise en place de différents labels qui qualifient un investissement socialement responsable en immobilier, que ce soit à l’échelle nationale ou européenne.

Leur mise en place favorise désormais la construction de maisons ou de bâtiments plus responsables. Notons qu’un immeuble durable est construit avec des matériaux eux-mêmes durables, qu’il est économe en énergie et à faible impact carbone, répondant aux besoins du présent comme des générations futures.

Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site legira.fr ne soit possible. La responsabilité du site legira.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Suivez nous sur les réseaux sociaux
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Retour haut de page