Et si notre planète était une entreprise ? Ce serait bien la seule entreprise dans laquelle nous aimerions tous y travailler. Connaissez-vous seulement une entreprise qui vous offre autant ? Une entreprise qui laisserait ses 7,6 milliards d’employés la ruiner sans qu’elle ne prenne de mesures draconiennes ? La réponse est non. Et pourtant, il y a quelques jours, notre planète est entrée en déficit… Comment protéger la planète en investissant pour les générations futures ?

Le jour du dépassement

C’était le 1er août 2018. Non, ce n’est pas le jour ou nous avons plié bagage pour partir voire s’allonger sur les plus belles criques des quatre coins du monde. C’est ce qu’on appel « le jour du dépassement ». Le jour ou l’humanité a dépensé l’ensemble des ressources que la Terre peut régénérer en une année.

Bien sur, il est facile de blâmer les autres pays qui polluent sans se soucier ne serait-ce qu’un minimum de l’état de notre planète. Mais vous savez quoi ? Si le monde entier vivait comme nous, les Français, ce même jour aurait eu lieu le 5 mai 2018.

En fait, pour bien illustrer notre situation à nous les français, il faudrait 2,8 Terre si toute l’humanité vivait comme les Français, d’après le rapport de l’ONG Global Footprint Network qui calcule en partenariat avec le WWF « le Jour du dépassement ».

Ne serait-ce pas le moment d’agir ?

Nous sommes capables de tellement de choses.

Rappelez-vous.

Le 15 Juillet 2018, ce jour ou nous avons remporté notre 2ème étoile. Sachez que nous autres, Français, avons réussi à faire trembler la Terre, selon une étude de Jérôme Vergne, sismologue à l’Ecole et observatoire des sciences de la terre à Strasbourg.

Franchement. Nous sommes capables de la ruiner et de la faire trembler… Ne sommes-nous pas capables de la soigner ?

Comment protéger la planète en investissant : Finance participative, investissements verts et environnement

C’est possible. Et beaucoup ont déjà commencé.

Les citoyens s’investissent dans le développement local des énergies renouvelables en France. Certains en participant au montage de projets en lien avec les collectivités locales, d’autres à travers les outils de finance participative.

Les collectivités, comme les métropoles de Rouen Normandie, Strasbourg, Bordeaux ainsi que la ville de Paris, viennent de prendre des engagements 100 % renouvelables.

La protection des forêts

Les résultats des baromètres PAP50 du WWF France démontrent que 10 % des plus grandes entreprises de divers secteurs ont déjà̀ mis en place des politiques papiers exemplaires.

Nous autres, pouvons alors choisir d’aider ces entreprises qui s’engagent dans la protection des forêts, mais nous pouvons également agir par nous même.

Un autre moyen de donner un réel sens à son patrimoine, est d’investir dans des groupements forestiers. Devenir propriétaire d’un terrain de bois et forêts, lutter contre la déforestation et l’émission de C02, et surtout protéger les animaux qui y vivent. Tout en bénéficiant bien évidemment, d’avantage fiscaux.

Mêler finance, investissement et environnement, c’est possible !

Share This