01 30 40 09 09

L’environnement est de plus en plus mis à mal, et l’opinion publique commence à prendre conscience de la gravité de la situation. En revanche, la sauvegarde de l’environnement passe une nouvelle fois après le profit. En l’occurence, nous vous parlons de la compagnie minière Montagne d’or. Portée par les deux multinationales russe Nordgold et canadienne Colombus Gold, la compagnie a décidé d’entreprendre un projet de mine d’or industrielle en Guyane qui consisterait à creuser une fosse gigantesque entre deux réserves biologiques. Un projet qui laisserait des traces importantes pour le territoire français ayant des conséquences mondiales. Mais comment avons nous pu en arriver là ?

Une déforestation importante sur notre territoire

Quand on parle de fosse gigantesque, on parle d’un déboisement total de 1 513 hectares, soit  l’équivalent de la ville de Tourcoing. Sur ce site, plus de 2 000 espèces ont été répertoriées, dont 127 protégées.

Plus de 54 millions de tonnes de minerai seront retirés, pour seulement 1,6 gramme d’or par tonne de minerai.

Un rendement ridicule me direz-vous d’un point de vue économique. Mais qu’en est-il du point de vue écologique ? Évidemment, pour extraire autant de minerai, cela va nécessiter un grand nombre d’explosifs, de fuel, mais surtout de cyanure ! En chiffre, cela représenterait 57 000 tonnes d’explosifs, 46 500 tonnes de cyanure et 195 millions de litres de fuel.

En contrepartie, la compagnie minière, à l’issue du projet (12 ans), s’engage à débourser des millions d’euros pour la remise en état du site sous 30 ans… Comme si tout était « simple et remplaçable ».

Un mirage économique financé en partie par de l’argent publique

Le projet Montagne d’or va bénéficier d’une aide publique à hauteur de 420 millions d’euros.

Pour quels résultats attendus pour la France et la région guyanaise ? Un développement escompté notamment avec la création de 750 emplois directs. La question légitime à se poser : est-ce que ces retombées économiques profiteront à la Guyane ? Rien n’est moins sûr.

Dans le même temps, une étude du Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Guyane montre que le nombre de touristes en Guyane pourrait être multiplié par 3 d’ici 2024. Ce qui créerait 6 fois plus d’emplois direct en Guyane, pour 4 fois moins de subventions publiques…

Vous souhaiteriez visité un site minier pollué ?

La Guyane a t’elle besoin de céder aux sirènes du capitalisme étranger pour des retombées économiques limitée ?

Comment lutter contre ce phénomène ?

J’ai été surpris de voir que ce type de projet puisse voir le jour en France surtout au vu de l’importance affiché par les gouvernements successifs sur l’impact sur le climat depuis la COP 21.

Un coup on taxe de manière plus importante les particuliers avec le diesel jugé comme polluant pour donner de l’argent à une société commerciale étrangère pour polluer sous couvert d’un développement économique attendu. Y aurait-il une logique en la matière ?

Si l’Etat semble défaillant sur ce dossier, comment pouvons-nous faire pour qu’une action citoyenne corrige le tir ?

On n’hérite pas de la terre de nos ancêtres, on l’emprunte à nos enfants (Antoine de Saint Exupéry)

Vous avez la possibilité de  signer la pétition de WWF disponible en ligne. Un moyen simple de faire un geste depuis son canapé. Mais est-ce le plus efficace ?

Et s’il y avait un moyen plus efficace de préserver la planète grâce à une offre d’Investissement Responsable. Seriez-vous prêt à mobiliser une partie de votre épargne pour allier rentabilité, développement de l’emploi et protection de l’environnement ? Sachez que nous y travaillons d’arrache pied.

Share This