01 30 40 09 09

L'essentiel sur

Le Plan d'Epargne retraite Populaire (PErP)
En savoir plusUne question à nous poser

Le PERP (Plan d’épargne retraite populaire) permet à l’épargnant de bénéficier d’un revenu complémentaire à la retraite, mais également de tirer profit d’un avantage fiscal. Bien que mal présenté par les banquiers, celui peut s’avérer être un excellent outil patrimonial, à condition d’en connaître les avantages, mais également les inconvénients. Alors, le PERP comment ça marche ?

une question précise à nous poser

 Laissez nous votre message et nous y répondrons

Fonctionnement du produit

Le plan d’épargne retraite populaire est produit d’épargne qui permet de se constituer un revenu complémentaire à partir de l’âge de la retraite. Il est important de souligner ceci, votre revenu complémentaire n’interviendra uniquement qu’à votre départ en retraite !

Le PERP est en réalité un contrat d’assurance vie multi-support. Les versements que vous effectuer sur votre PERP peuvent être libre, c’est à dire au moment ou vous voulez et au montant que vous souhaitez. Ou bien ceux-ci peuvent être réguliers.

Quelque soit les versements choisis, l’épargnant reste libre, à tout moment, d’en modifier le montant ou bien de les interrompre.

Arrivé à l’âge de votre retraite, le PERP vous permet de bénéficier d’un revenu complémentaire au choix :

  • Versement d’une rente viagère
  • Paiement en capital : Attention, celui-ci ne peut pas excéder 20%. Les 80% restant seront donc versés sous forme de rente viagère.

Tous les ans, l’établissement auquel vous avez souscrit votre PERP doit vous envoyer une estimation de votre rente viagère.

La récupération de la totalité du capital ne peut se demander uniquement en cas d’achat de votre résidence principale, à la condition d’avoir la qualité de primo accédant (ne pas avoir été propriétaire depuis 2 ans).

Quels avantages fiscaux pour les épargnants

Un avantage énorme, particulièrement pour les contribuables situés sur les grosse tranches marginales d’imposition… Puisque l’on parle ici de déduction du revenu global.

En effet, les sommes versées sur un PERP sont déductibles du revenu global du souscripteur, pour chaque membre du foyer fiscal. Malheureusement, cette déduction est plafonnée.

  • Soit à 10% des revenus professionnels de l’année précédente, pris dans la limite de 8 fois le plafond annuel de la sécurité sociale.
  • Ou bien 10% de ce plafond annuel sécurité sociale si ce montant est supérieur.

Ces versements sont déductibles dans la limite du disponible fiscal. Vous pouvez trouver votre disponible fiscal sur votre déclaration d’impôt.

Le plus alléchant, c’est que vous pouvez utiliser le disponible fiscal des 3 dernières années lorsque vous ouvrez votre PERP.

Plutôt énorme.

Encore faut-il pouvoir verser une somme en conséquence…

Est-il possible de « casser » son PERP ?

Oui ! c’est tout à fait possible. Mais on parle ici de « cas de force majeur ». La loi prévoit en effet des possibilités de déblocages anticipés :

  • L’expiration des droits aux allocations d’assurance chômage en cas de licenciement
  • La cessation d’activité non salariée à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire
  • L’invalidité de 2ème ou 3ème catégorie de la Sécurité sociale
  • Le décès du conjoint ou du partenaire d’un pacte civil de solidarité
  • Le surendettement de l’assuré

Mais de vous à moi, ce n’est clairement pas une situation que je vous souhaite !

Restons en contact

LEGIRA
200 rue hélène boucher
95220 herblay sur seine

+33 1 30 40 09 09
hello@legira.fr

Vous souhaitez allez plus loin