Ne laissez pas traîner votre relevé d’identité bancaire (RIB)

Dans une dynamique de simplification administrative, le RIB est de plus en plus utilisé dans les transactions bancaires (virement, prélèvement, titre interbancaire de paiement, demande de crédit). On parle beaucoup de fraude à la carte bancaire. Mais savez-vous que peut-on faire avec un RIB de manière malintentionnée ?
que peut on faire avec un rib

Cliquez sur ce lien si vous souhaitez suivre cet article au format audio

Que peut-on faire faire avec un RIB ?

Dans votre vie de tous les jours, de nombreux organismes vous ont demandé votre RIB pour procéder à des prélèvements ou des versements sur votre compte bancaire. La première utilisation à laquelle on pense est le versement du salaire par l’employeur. Il vous aura nécessairement demandé votre RIB au moment de votre embauche.

Car le Relevé d’Identité Bancaire (RIB) est considéré comme la pièce d’identité de votre compte bancaire. On y retrouve l’identité du ou des titulaires du compte ainsi que toutes les coordonnées :

  • banque (code banque),
  • agence (code agence),
  • guichet (code guichet),
  • numéro de compte,
  • clé de vérification (clé RIB).

En plus de cette codification française, vous retrouverez le numéro IBAN (International Bank Account Number) et le code BIC (Bank Identifier Code) pour les transactions internationales.

Est-il possible d’utiliser le RIB de quelqu’un d’autre ?

Si une personne venait à mettre la main sur votre RIB, elle pourrait tenter de l’utiliser pour réaliser des opérations sur votre compte. Découvrons les moyens à disposition d’un contrevenant, ainsi que les mécanismes de protection mis en place par les établissements bancaires.

TIP et prélèvement SEPA

L’utilisation du RIB lors des demandes de virement

Du côté des virements, votre RIB ne pourra être utilisé à des fins frauduleuses. Aucun intérêt pour quelqu’un d’utiliser votre RIB pour virer des sommes sur votre compte.

La seule chose qui pourrait vous arriver. Qu’une personne modifie son RIB en remplaçant son identité par la vôtre. Cette dernière pourrait communiquer ce RIB falsifié auprès d’organismes chargés de verser des sommes d’argent sur votre compte (caisse d’assurance maladie ou vieillesse, assureur…).

Prélèvement automatique et RIB

Peut-on procéder à un paiement par prélèvement automatique ou par TIP à partir du RIB d’une autre personne ? En théorie, la réponse est non.

Je dis bien en théorie. Car pour procéder à un prélèvement SEPA ou un paiement par TIP SEPA, une entreprise se doit d’avoir une demande signée et datée par la personne autorisant l’opération. L’opération devrait par ce biais être sécurisée comme pourrait l’être un paiement par chèque.

Et bien c’est justement là où le bas blesse. Car contrairement au chèque, l’entreprise qui émet le prélèvement n’a pas besoin de le justifier auprès de votre banque en envoyant une copie de l’autorisation. Une fois la demande de prélèvement envoyé, votre banque procèdera au paiement des sommes sans se poser plus de questions. Est-ce normal ?

Le saviez vous ?

La protection des détenteurs de compte contre les utilisations frauduleuses

Pour protéger les particuliers, le code monétaire et financier prévoit à l’article L.133-18 une disposition de lutte contre la fraude. Tout prélèvement reconnu comme frauduleux doit être remboursé par la banque. Si vous n’avez accordé aucun mandat de prélèvement et que des sommes vous ont été prélevées par ce biais, vous avez un délai de 13 mois à compter du paiement pour envoyer une demande de remboursement. Attention car ce délai se réduit à 70 jours si l’établissement du bénéficiaire du paiement se situe hors de l’Union Européenne ou de l’Espace Économique Européen – EEE (états de l’Union ainsi que l’Islande, le Lichtenstein et la Norvège).

Selon l’établissement bancaire dans lequel se trouve votre compte, la procédure pourra être plus ou moins longue et fastidieuse. Une étude a démontré que plus d’une demande sur trois de remboursement des fraudes bancaires étaient classées sans suite !

Est-il possible de sécuriser son RIB des opérations frauduleuses ?

Le meilleur moyen d’éviter les utilisations frauduleuses de votre RIB : ne le transmettre qu’à des organismes de confiance. Voir même, ne pas le transmettre et utiliser des moyens de paiement plus sécurisés (carte bancaire…).

De la même manière, ne conservez votre RIB que dans des espaces de stockage sécurisés. Et cela qu’ils soient physiques ou numériques, comme par exemple un coffre fort électronique.

Et si jamais, vous céder aux sirènes de la simplicité administrative, nous vous encourageons à consulter fréquemment les opérations ayant lieu sur vos comptes. En cas d’opération suspecte, vous pourrez ainsi avertir votre banque dans les temps et entamer la procédure de remboursement.

Vous pouvez aussi écouter cet article

Découvrez cet article au format podcast audio. Cette vidéo fait partie d’une série analysant tous les thèmes importants de la Gestion de Patrimoine et de la Gestion Privée.

Restez informé en vous abonnant à la chaîne Youtube.

Avertissements: les informations contenues dans nos articles et guides sont par nature génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. Par conséquent, elles ne peuvent en aucune façon constituer des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions d’achat ou de vente d’instruments financiers ou bien être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier. Le lecteur est le seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre les éditeurs du site legira.fr ne soit possible. La responsabilité du site legira.fr et de ses auteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Suivez nous sur les réseaux sociaux
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Retour haut de page